Les étangs de Lieusaint (Jacques le 06/04/2021)

Photo JPL




C'est Françoise qui nous avait précédemment conduits dans cet espace naturel du "Ru des Hauldres" à Lieusaint. C'était le 30 juin 2020, il y a un peu moins d'un an et je me souviens que nous étions alors tous très heureux de retrouver la possibilité de randonner en grand groupe après une période où les contraintes sanitaires nous obligeaient à nous organiser en petits groupes de dix. Nous voilà donc aujourd'hui, quelques 10 mois plus tard, à nouveau contraints par la même crise sanitaire et c'est en petits groupes de six séparés par une distance de 50 mètres que nous allons suivre ce parcours de près de huit kilomètres que Jacques nous a concocté autour des étangs de Lieusaint.





L' Allée d'Ormoy.

Screenshot Google Maps

Jacques
a situé le départ de la rando dans le secteur de l'allée d'Ormoy. Nous sommes, ici, à l'extrémité nord-ouest de la ville à la limite de Tigery et de la Forêt de Sénart. Ce quartier autrefois perturbé par le trafic incessant de la Nationale 6 (aujourd'hui disparue dans la traversée de Lieusaint) a développé une urbanisation controlée à taille humaine comme ce charmant petit lotissement de "l'Allée d'Ormoy" entièrement organisé autour d'un bassin long paysagé comme un chenal bordé d'arbres. Le bassin de l'Ormoy a trois fonctions principales :
-Ecrêtement des débits : Par effet tampon, il ralentit les écoulements et régule le rejet au ru des Hauldres.
-Dépollution : il contribue à la dépollution des eaux pluviales par deux effets : la décantation suite à la stagnation des eaux et la phyto-épuration par les plantes semi-aquatiques existant actuellement en pied de berge.
-Agrément : il a une fonction d’agrément et de loisirs caractérisée par une fréquentation importante des pêcheurs.
Notre circuit commence par le tour complet de ce bassin avant de rejoindre le Ru des Hauldres et cette chaîne des étangs qui fait la fierté de la commune.


Les Étangs de Lieusaint.
Photo D.Armanini
Nous suivons le Ru jusqu'au bord de l'étang de la Flâche. On peut y observer de majestueux cygnes. Il convient d'être prudents car nous sommes en pleine période de reproduction et les mâles peuvent se montrer agressifs quand on dérange la couvaison. Dès mars, le cygne mâle apporte des herbes et des roseaux que la femelle entasse pour former un large nid pouvant atteindre 2 mètres de diamètre. Aux mois d’avril et de mai, la femelle y pond ses six œufs. Les œufs vont être couvés un peu plus d’un mois, 34 à 38 jours. Peu de temps après l’éclosion, les poussins sauront nager et suivront leurs parents où qu’ils aillent. Au cours des déplacements de la petite famille, la femelle prendra la tête et le mâle fermera la marche. Nous nous dirigeons maintenant vers l'étang de la Roselière. Ce site a comme singularité de se situer en milieu urbain, à l’intérieur de l’Ecopole de Sénart. C'est suite au projet de développement de cette zone d’activités, que des mesures compensatoires avaient été prescrites parmi lesquelles le réaménagement écologique du bassin du ru des Hauldres achevé en 2013. Trois étangs bordent le ruisseau des Hauldres. On trouve d'ouest en est : l'étang de la Flâche, l'étang des Roselières, l'étang du Vernouillet. Avec ses chemins agrémentés de 4 passerelles de franchissement du ru et des bassins, avec son ponton d’observation écologique, ses longs platelages installés au dessus des zones marécageuses, son ponton de pêche et ses bancs, cet espace de 30 hectares est un rendez-vous incontournable de promenade et de détente pour petits et grands avec de nombreuses possibilités d’observation et de découverte de la faune et de la flore des milieux humides.

Espace Naturel De La Motte.

Photo D.Armanini
Jacques nous propose de continuer à suivre le cours du ru de Hauldres vers l'est pour découvrir l'Espace Naturel de la Motte que nous n'avions pas eu l'occasion de visiter lors de nos précédentes randos à Lieusaint. Aménagé par l’EPA Sénart, ce bassin de l’ancienne sucrerie de Lieusaint, s’est transformé en un espace de promenade incontournable de 17 hectares. Il est aujourd’hui labellisé Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique. Le bassin prend aujourd’hui la forme d’un chenal de 400 mètres de long reliant la canalisation de la rue de la Motte au Ru des Hauldres.Les aménagements du bassin ont créé un véritable écosystème. Nous nous arrêtons à l’observatoire ornithologique qui permet de repérer les nombreuses espèces d’oiseaux protégés qui vivent près du bassin, tel que le héron cendré, le martinet noir ou encore la bécassine des marais. Les arbustes qui fleurissaient auparavant autour de l’ancien bassin ont été progressivement réintroduit sur le site. Chemins piétonniers, passerelles en bois, points de vue panoramique et panneaux pédagogiques agrémentent le parcours.
Réunion de travail entre un héron cendré, une oie bernache et deux ragondins. Photo D.Armanini

Les fêtes de la Dame Bleue.
Source Le Parisien.
Tous les ans en mai, Lieusaint fête la Dame Bleue. La crise sanitaire n'a pas permis la tenue de cette manifestation l'an passé.
L'histoire de la Dame Bleue remonte à l'age de Celtes, alors que les Romains n'avaient pas encore conquis la Gaule. À cette époque les terres de l'actuelle commune de Lieusaint étaient  recouvertes par la forêt. Au cœur de celle-ci se trouvait une clairière où jaillissait une source claire et  très pure.
La statue sur l'ilôt de la Dame Bleue -étang du Vernouillet. (Photo JPL)
Ce lieu était un endroit magique, le centre mystique de la forêt où demeurait la Dame Bleue, un esprit féminin protecteur des bois et des cours d'eau. Deux fois par an, une cérémonie druidique se tenait à cette source et réunissait quatre peuples gaulois, les Meldes (région de Meaux), les Carnutes (région de Chartres), les Parises (région de Paris) et les Senones (région de Sens). Ainsi, Lieusaint  -Locus Sanctus (lieu saint)- doit son nom aux pratiques druidiques qui s’y déroulaient.


Carte de notre circuit :
Le plan imprimable et le fichier GPX de ce circuit sont accessibles dans l'onglet "GPX&PDF". (Mot de passe nécessaire)

RETOUR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire